Au début du mois de décembre, le risque de grippe aviaire H5N8 était passé à un niveau "élevé". Un seuil qui a entraîné des mesures de confinement dans les élevages de volailles et dans les basses-cours du Calaisis, notamment dans le pays licquois où sont élevées des volailles Label rouge.

#

Depuis le 14 avril, le niveau d’alerte est passé d’élevé à modéré.

« Il n’y a pas eu de nouveaux cas détectés. On arrive en plus à la fin de la mauvaise saison pour les cas de grippe, explique Éric Fauquembergue, chef du service santé protection animale et environnement à la préfecture du Pas-de-Calais. C’est donc la fin des mesures de claustration (confinement) à l’exception des zones humides comme Oye-Plage et Marck (où avait été décelé le premier cas national en novembre 2016) car ces zones attirent les oiseaux migrateurs. »

Les particuliers ou éleveurs de ces deux communes doivent donc conserver les mesures de protection (filets et réduction de parcours extérieurs).

Le niveau d’alerte pourrait être classé « négligeable » si aucun cas n’était détecté dans les prochaines semaines.

Article La Voix Du Nord