Comme chaque année, ce sont les fameuses Codineries déjantées qui ont ouvert samedi en fin d’après-midi les festivités de la traditionnelle Fête de la Dinde. Musique et personnages extraordinaires ont remonté la rue au Bourg jusqu’à l’abbatiale.

#

Ce dimanche, à partir de 10 h, place au défilé, dans cette même rue, avec les différentes confréries accompagnées de la Fanfare de Licques et de l’accordéoniste Michel Pruvot.

Mais pas de dindes à l’horizon, confinées en raison du risque de propagation de grippe aviaire. S’en suivront un marché du terroir et un repas dansant des plus festifs. «  Même si les dindes sont absentes, je ne raterai le défilé pour rien au monde, soutient Michel, un habitant de Licques. C’est une tradition qu’il ne faut pas perdre  ».

Article La Voix Du Nord